11

Pilote et passager

Écrit par Klaus

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

 

Pour le pilote (et le passager) :

Le complet équipement de pluie : veste, pantalon, surbotte (si vous n’en possédez pas d’étanches) et gants. Petites astuces pour ces derniers, même si vous avez des gants assez résistants à la pluie, vous ne ferez pas 100 km avant qu’ils soient trempés. Munissez-vous de gants type de chirurgie de la plus grande taille qui existent. Mettez-les par-dessus vos gants. Vous sentirez bien mieux les commandes qu’avec des surgants classiques qui ressemblent plus à des moufles qu’autre chose.
Optez pour des sous-vêtements thermiques, ils prennent bien moins de place qu’un gros pull et sont tout aussi efficaces. Pour les régions froides vous pouvez même vous en procurer des chauffants qui se relient à la batterie. Même si vous allez dans une région chaude, le départ le matin peut toujours se faire de façon fraîche (en plus si on n’est pas trop réveillé)
Un chiffon en microfibre pour nettoyer votre visière. Suivant les régions, les moustiques sont bien nourris et la nettoyer une ou deux fois par jour sera indispensable.

Et on ne le rappellera jamais assez, un équipement complet que l’on préférera en cuir. Casque, blouson, gants, dorsale, pantalon avec protection, bottes.

Il est l’heure de charger la moto pour le grand départ, voici quelques règles à respecter quant au chargement. Prenez soin de vérifier comment sacoches et autres sacs sont attachés pour rendre la préparation la moins fastidieuse possible et ne pas perdre tous les jours 30 minutes à charger votre moto.

Les choses les plus lourdes au fond des valises latérales (donc le plus bas en centre de gravité). Cela vous aidera à garder un bon équilibre pendant les manœuvres, à l’arrêt par exemple.
En suivant le point précédent, il faudra éviter de charger sur la hauteur.
Vérifiez la mise en place de votre sacoche de réservoir. Elle ne doit en aucun cas gêner la visibilité des compteurs, ni entraver les mouvements que vous pourrez faire avec le guidon.
Si vos sacoches possèdent des sangles qui peuvent toucher un élément de carrosserie, optez pour la mise en place de scotch type de carrosserie (gardez-le avec vous tout le voyage). Il limitera les fâcheuses rayures sur votre moto.
Si vous possédez une moto avec des pots sous la selle et que vous optez pour des valises latérales souples. Attention à ce que ces dernières n’entrent pas en contact avec les pots. C’est la flambée assurée (lors de mes nombreux périples j’ai vu le résultat de mes yeux).
Si vous devez utiliser des sangles, rangez bien le surplus (cela bouge très vite en roulant) pour ne pas qu’elles viennent à s’enfiler dans la roue ou la chaîne.
Adaptez le réglage des suspensions et la pression des pneus en fonction de votre chargement. Reportez-vous au manuel du constructeur et du fabricant de pneu pour vous donner une idée.
Faites attention à ce que vos clignotants arrière soient bien dégagés. Une amende pourrait gâcher vos vacances.
Pour votre confort, évitez le sac à dos. Au bout de quelques jours vous allez le sentir passer.

Ajouter un Commentaire

Commentaires de harcèlement: Bien que la conversation et le partage d'idées différentes soient encouragés, tous les commentaires doivent être respectueux vis-à-vis de nos contributeurs et ceux qui laissent des commentaires.
Commentaires anonymes: Nous n'acceptons que les commentaires des personnes qui s'identifient.
Commentaires promotionnels: Si un commentaire est uniquement de nature promotionnelle, nous le supprimerons du site.

Code de sécurité Rafraîchir

Catégorie :